Équipement de l’armée de l’air sénégalaise: Offensive du Pakistan pour son avion de combat JF-17

 

Le chef d'état-major de l'Armée de l'air sénégalaise, le général de Brigade aérienne Birame Diop, était jeudi dernier au Pakistan pour, dit-on, "exprimer son intérêt à établir des relations bilatérales avec les forces aériennes pakistanaises (PAF)". Sauf qu’EnQuête a appris qu'il s'agit plus qu'une simple histoire de renforcement des relations bilatérales entre les deux formations militaires.

Lors de cette visite, le général Diop a en effet rencontré le ministre de la Défense du Pakistan, Rana Tanveer Hussain, ainsi que son alter ego de l'armée de l'air pakistanaise, le général Sohail Aman, avant de se rendre au Complexe aéronautique pakistanais (PAC). Officiellement, l'armée de l'air pakistanaise a alors offert son soutien total à la formation et au renforcement des capacités de l'armée de l'air sénégalaise, à l'issue des entretiens entre les deux officiers supérieurs.

Mais EnQuête a appris de sources sûres que le Pakistan mène une opération de charme pour convaincre le Sénégal à acheter son avion de combat multi-rôles JF-17. Il s'agit d'un avion de combat mono-réacteur léger, développé en coopération entre Chengdu Aircraft Industries Corporation de Chine, l'Armée de l'air pakistanaise et l'industrie aéronautique pakistanaise. Il est connu sous l'appellation "Joint Fighter-17" ou "JF-17" au Pakistan, et sous la désignation de "Fighter China-1" ou "FC-1" en Chine.

Les responsables de l'industrie aéronautique militaire pakistanaise sont en effet au courant que le Sénégal dispose désormais de trois Embraer EMB-314 Super Tucano, l’avion de combat léger à turbopropulseur, commandé au Brésil. À court terme, le Super Tucano formera la totalité de la flotte de chasse de l'armée de l'air sénégalaise. Et bien que constituant une plate-forme d'attaque légère intéressante, l'EMB-314 n'assumera pas le rôle d'avion de combat multi-rôles à part entière.

Le Pakistan, où le Président Macky Sall avait récemment effectué un tour bien remarqué dans l'industrie militaire, trouve en le Sénégal une opportunité de lui offrir une solution à réaction rapide par son avion de combat JF-17 qui est très fiable et pour un prix très raisonnable, selon nos sources. Il faut en effet souligner que l'avion de combat JF-17 du Pakistan est un appareil de combat économique, multi-rôles, de technologie intermédiaire et qui a l'avantage d'offrir à l'armée de l'air du Sénégal une alternative aux appareils occidentaux sophistiqués, mais qui coûtent beaucoup trop chers.

Commentaires