Congo Brazzaville: Un Sénégalais tué, un autre dans le coma

 

Sale temps pour les ressortissants sénégalais établis au Congo. Alors que nos compatriotes établis au pays de Sassou n’avaient pas fini de s’apitoyer sur le sort d’un des leurs, envoyé dans le coma après l’attaque de bandits armés, un autre, du nom de Djiby Traoré, a été sauvagement tué dans sa boutique selon le même mode opératoire.

C’est la consternation au sein de la communauté sénégalaise établie au Congo Brazzaville. Djiby Traoré, originaire du village de Thiary, dans la région de Tambacounda, a été tué par des hommes lourdement armés et encagoulés. Ce jeune homme d’une trentaine d’années, dont plusieurs passées au Congo, était actif dans la vente de denrées de première nécessité, dans sa boutique située en plein cœur du quartier Thiourou, à Pointe Noire. Selon Abou Seck, ressortissant sénégalais, originaire du village de Dodel, dans le département de Podor, les individus  qui étaient lourdement armés, ont trouvé notre compatriote dans sa boutique. Pris de peur et craignant pour sa vie, Djiby Traoré essayera de prendre la poudre d’escampette. Mais, c’était sans compter avec la promptitude des assaillants qui lui tirèrent dessus. Atteint au dos, le ressortissant sénégalais meurt sur le coup, juste à côté de la porte de sa boutique, alors qu’il s’apprêtait à s’enfuir. Des Sénégalais, témoins des faits, expliquent avoir vécu la mort de leur compatriote en direct parce que se trouvant à quelques mètres de là. Mais, sachant qu’ils ne pouvaient intervenir, de peur d’être la cible des malfrats, ils ne pouvaient qu’observer le spectacle macabre avant d’en informer les autorités sénégalaises. Ce, pour que le corps sans vie de Djiby Traoré soit évacué à l’hôpital. Ce qu’ils ont pu faire en récupérant le corps de la victime avant de l’acheminer à l’hôpital.

Auparavant, les ressortissants sénégalais avec lesquels nous nous sommes entretenus au téléphone, renseignent que, la veille de ce malheur, des hommes qui avaient le même accoutrement s’étaient présentés auprès d’un autre commerçant sénégalais qui se trouvait dans sa boutique. Les malfaiteurs useront de leurs armes pour tirer quelques coups de fusils à l’endroit du boutiquier. Plus chanceux que Djiby Traoré, notre compatriote se trouverait dans le coma au niveau de l’hôpital municipal. Avant de lui tirer dessus, les visiteurs indésirables avaient pris le soin de vider tout l’argent qui se trouvait dans la caisse du jeune boutiquier. Nos sources expliquent que toutes ces scènes  de violence se déroulent en plein jour sans que personne n’ose intervenir.

Pour l’heure, la dépouille de Djiby Traoré  se trouve au niveau de la morgue de l’hôpital municipal l’autre Sénégalais, blessé, est dans le coma.

A rappeler qu’en l’espace d’une année, ce sont presque une vingtaine de Sénégalais qui ont laissé leur vie dans ce pays. Et ce qui aura le plus irrité ces compatriotes, c’est qu’ils n’ont jamais eu droit à l’assistance des autorités sénégalaises. Ce, alors qu’ils sont tous en règle dans ce pays car détenant tous leurs documents administratifs et autres titres de séjour.

 

Walf Quotidien

Commentaires