Sénégal: 25 pèlerins tués dans un accident sur la route du Magal de Touba

 

Un accident a causé la mort de 25 personnes qui se rendaient au Magal de Touba, principale fête religieuse de la communauté mouride au Sénégal. Un bus et un minicar se sont percutés de front près de Kébémer, dans le nord-ouest du pays.

L’accident s’est produit ce lundi matin, entre Kébémer et Sagatta. Un bus, qui roulait vers Touba, a tenté de dépasser un autre bus rempli de pèlerins en route pour le Grand Magal. Il a percuté de front un minicar arrivant en sens inverse, de retour de la ville sainte des Mourides.

Vingt-cinq personnes ont été tuées et douze autres blessées. Le petit hôpital régional Amadou Sakhir de Louga semblait « débordé », selon l’APS, qui précise que des sachets de glace ont été envoyés sur place pour pallier le manque de place dans la morgue.

Le bus arrivait de Richard-Toll, à la frontière avec la Mauritanie, et était auparavant passé par Saint-Louis pour prendre en charge des passagers qui voulaient se rendre à Touba.

16 morts en 2016

Le Magal de 2016 avait déjà été endeuillé par la mort de 16 personnes sur les routes menant à la ville sainte. Les services de secours avaient enregistré l’an dernier pas moins de 93 accidents de la route. En 2015, déjà, 13 personnes avaient trouvé la mort sur la route qui devait les mener à Touba. Le Magal (hommage, en wolof), marque la commémoration de la naissance de Cheikh Amadou Bamba. Né en 1855 à Mbacké, dans le Baol (centre), ce théologien musulman soufi sénégalais a fondé la confrérie mouride, l’une des plus représentées dans le pays.

Lors de la célébration du Magal, Touba devient le centre névralgique du pays, les autorités mourides revendiquant la présence dans la ville de plusieurs millions de personnes chaque année à cette occasion.

Commentaires