Sénégal-Lancement du projet de rédaction et d’édition des manuels scientifiques: L'Etat choisit la préférence nationale 

 

Par Ibrahima DIA

Le ministre sénégalais de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane a présidé ce jeudi 29 juin 2017 une cérémonie de lancement du projet de rédaction des manuels scientifiques en présence  de son homologue du Soudan du Sud en charge de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Justice Yien Oral Lam Tuti qui ont profité de cette cérémonie pour signer, jeudi à Dakar, une Convention Cadre dans le domaine de l'enseignement supérieur. Désormais tous ces ouvrages seront produits et édités sur place par des professeurs de l'enseignement supérieur et les professionnels de l'édition.

«Je souhaite que tout le monde accompagne ce projet de rédaction et d’édition des manuels scientifiques a déclaré ce jeudi Mary Teuw Niane ministre e l'enseignement supérieur et de la recherche du Sénégal. Il s'agit dira le ministre d'un double défi à relever, la valorisation de nos chercheurs et la production d'ouvrages de qualité. Les principaux concernés ont salué l'initiative qui vient à son heure.

En marge de cette cérémonie le ministre Mary Teuw Niane a signé avec son homologue Sud soudanais un accord de partenariat. Cette Convention Cadre vise à instaurer une coopération universitaire entre les deux pays à travers l'échange d'enseignants, de stagiaires, de doctorants, de chercheurs et de personnels administratifs, techniques et de service.

Aux termes du document, les deux pays s'engagent aussi à échanger des informations sur le système et les structures d'enseignement et de recherche, à octroyer des bourses d'études aux étudiants et de formation complémentaire et à partager des programmes bilatéraux.

Les deux partenaires vont également échanger des publications, supports et matériels pédagogiques, mettre en place un système de transfert technologique, échanger des expériences et bonnes pratiques en matière d'enseignement supérieur.

«Le Soudan du Sud est une jeune nation qui a besoin de l'expérience sénégalaise en matière d'enseignement supérieur.

Il y a une volonté commune de travailler ensemble. Ce qui est constant aussi, c'est la volonté du Soudan du Sud d'envoyer au Sénégal des étudiants. Nous allons les recevoir sous peu. Ils seront initiés à la langue française avant d'être orientés dans les instituts d'enseignement et de formation», a dit, pour sa part, Mary Teuw Niane.

Commentaires