Poutine favorable aux Casques bleus en Ukraine

 

Vladimir Poutine s'est dit favorable lundi à un déploiement d'une force de l'ONU pour protéger les observateurs de l'OSCE dans tout l'Est rebelle de l'Ukraine et plus seulement sur la ligne de démarcation comme suggéré auparavant.

Un tel déploiement "peut avoir lieu non seulement sur la ligne de démarcation après le retrait des forces et du matériel militaire des deux camps, mais également aux autres endroits où les observateurs de l'OSCE mènent leurs inspections", a déclaré le président russe dans un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel, selon un communiqué du Kremlin.

Sécurité des observateurs de l'OSCE
La semaine dernière, le président russe s'était pour la première fois dit favorable au déploiement de Casques bleus pour assurer la sécurité des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans l'est de l'Ukraine, une demande de longue date de Kiev, en proie depuis plus de trois ans à un conflit opposant son armée à des séparatistes prorusses.

Positif
Dans un communiqué, la Chancellerie allemande a indiqué que Mme Merkel avait abordé le sujet avec M. Poutine, "soulignant que des modifications dans le mandat (de l'ONU) étaient nécessaires". "Le président Poutine a réagi de façon positive et s'est déclaré d'accord pour lever la limitation du déploiement de la mission de l'ONU à la seule ligne de contact", ajoute le communiqué de la Chancellerie allemande.

Respect des accords de paix
Quelque 600 observateurs de l'OSCE sont chargés de contrôler le respect des accords de paix. Le conflit entre l'armée ukrainienne et les rebelles -- soutenus militairement par la Russie, selon Kiev et les Occidentaux -- a fait plus de 10.000 morts en près de trois ans et demi. Des heurts se produisent régulièrement malgré la signature des accords de paix de Minsk en 2015.

Commentaires