Riyad aurait financé un «entraînement» aux attentats du 11 septembre

 

Une plainte déposée par des membres de familles de victimes des attentats du 11 septembre, commis il y a tout juste 16 ans aux Etats-Unis, affirme que deux Saoudiens, séjournant aux USA sous le prétexte d'y faire des études, auraient mené un entraînement préparatoire aux prises d'otages du 11/09 à bord d'un vol Phoenix-Washington, aux frais de l'ambassade saoudienne. L'information est donnée par le New York Post. Cette plainte vient nourrir les suppositions selon lesquelles Riyad aurait joué un rôle dans ces attentats.

En se basant sur des documents du FBI, la plainte affirme que les deux étudiants saoudiens faisaient partie d'"un réseau d'agents que le royaume possédait aux Etats-Unis". Ils auraient reçu un entraînement dans les camps d'al-Qaida, parfois parallèle à celui donné aux futurs exécutants des attentats. Bien qu'ils résident en Arizona, ils auraient eu des contacts réguliers avec un des futurs pilotes kamikazes, lui aussi saoudien, ainsi qu'avec un cadre d'al-Qaida désormais détenu à Guantanamo et avec des fonctionnaires saoudiens aux USA.

Les deux individus travaillaient pour l'Arabie saoudite et étaient rémunérés par elle, avance encore la plainte.

Le duo aurait pris en novembre 1999 -près de deux ans avant les attentats et moins de trois mois avant l'arrivée sur le territoire américain des premiers kamikazes- un avion depuis Phoenix vers Washington. Leurs tickets étaient payés par l'Arabie saoudite.

Lors de ce vol, les deux individus auraient tellement assailli de questions techniques le personnel navigant que celui-ci a commencé à trouver cela suspect. Les deux hommes auraient aussi tenté par deux fois de pénétrer dans le cockpit. Les pilotes auraient d'ailleurs décidé d'un atterrissage d'urgence en Ohio en raison de ce comportement agressif. Après audition par le FBI, les deux individus n'ont pas été poursuivi.

Commentaires