Abdou Karim Fall, Président de Paré/Suxali Sénégal: «Il nous faut un ministre chargé des élections»

 

Par Ibrahima DIA

Le «Parti Africain de la Renaissance et de l’Émergence» (PARE /Suxali Senegal) a convié samedi 18 mars à Pikine à un grand rassemblement. Le Président dudit parti, Abdou Karim Fall a saisi cette opportunité pour réclamer une personnalité neutre pour gérer les élections. 

«Il nous faut un ministre chargé des élections», telle est la conviction de Abdou Karim Fall, Président du Pare/ Suxali Senegal. Ce dernier présidait un grand meeting, organisé sous l’impulsion de la responsable locale Mme Tabara Ndiaye. En présence d’une foule déchaînée, il a eu ces mots: «la crise politique au Sénégal est une donnée réelle. Le dialogue politique est bloqué. Comment comprendre que le ministre de l’Intérieur est un haut responsable de l’Apr et par ailleurs maire de sa localité et travaillant pour la réélection de son Président de parti, peut-il valablement piloter le processus électoral» ? s’interroge-t-il avant d’ enchaîner: «le président de la République doit nommer une personnalité neutre chargé des élections comme l’avait fait Wade avec Cheikh Gueye». Membre de «Wattu Senegal», Abdou Karim Fall embraie pour dire que: «je suis désolé de constater que  tous les secteurs de l’économie traversent une mauvaise passe. L’ éducation, la Santé, la sécurité vont mal. Les populations marchent la peur au ventre». Il s’y ajoute selon lui, l’agriculture: «ce secteur est le moteur de tout développement. Malheureusement, les paysans vivent dans la détresse. Ils travaillent trois mois et n’arrivent pas à gagner plus 200.000 Fcfa. Avec 200000 Cfa, il leur sera difficile de vivre neuf mois avec cette somme. D’où l’exigence d’investir de manière efficiente sur l’agriculture. Le pari est sur l’agriculture pour un pays qui tend vers l’émergence», fait remarquer M. FALL. Il n’ a pas manqué d’avoir une pensée pieuse à l’endroit de deux illustres disparus Serigne Afia Mbacké et Serigne Tidiane Sy, Khalife Général des Tidianes. Abdou Karim Fall a félicité les jeunes, les femmes et les adultes pour cette mobilisation grandiose tout en les exhortant à s’inscrire massivement au niveau des commissions. 

Pour sa part, Mme Tabare Ndiaye, vice –présidente du Parti, comblée par l’affluence, a lâché: «nous sommes fières de vous. Ensemble, nous allons nous atteler à massifier le parti. Ce que nous avons vu aujourd’hui nous réconforte que «Paré» est prêt. Que toutes les populations de la banlieue aillent s’inscrire. C’est le seul viatique qui vaille», conclut-elle. 

Mme Rama Kandji (Présidente  nationale des Femmes du parti) et les responsable des jeunes de cette formation politique, ont tour à tour sonné le tocsin de la mobilisation en vue des échéances à venir. C’est sous les envolées lyriques de Assane Ndiaye (maître de cérémonie) que le meeting a pris fin. 

 

 

       

Commentaires