Comment Karim Wade a été gracié par Macky Sall, les révélations du décret présidentiel

 

Une polémique s’est installée concernant la libération de Karim Wade et d’aucuns croient savoir que le décret présidentiel a été signé le 23 juin 2016. Que non ! Pour la première fois, Libération publie le décret signé parle Président et qui date du 24 juin 2016.

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, 
  
Vu la Constitution en ses articles 43 et 47, Article premier - La grâce est accordée aux condamnés dont les noms suivent: 1-Karim Meissa Wade né le 1er Septembre 1968 à Paris, de Abdoulaye et de Viviane WADE née VERT, condamné le 23 Mars 2015 à une peine ferme de six (06) ans d’emprisonnement pour enrichissement illicite (numéros d’écrou 3322/13 et 9444/1.3, mandats de dépôt des 17 Avril 2013 et 16 octobre 2013); 
  
2- ibrahima Aboukhalil dit Bibo Bougi, né le 13 Avril 1966 à Beyrouth (Liban) de Nasrat et de Samira BOURGI, condamné le 23 Mars 2015 à une peine ferme de cinq (05) ans d’emprisonnement pour complicité d’enrichissement illicite (numéro d’écrou : 049/16, mandat de dépôt du 17Avril 2013, LP du 18 Juin 2013 et RP le 07 Avril2016); 
  
 3-Alioune Samba Diasse, né le 11 Octobre 1958 à Dakar, de Magaye et de Mariama KANE, condamné le 23 Mars 2015 à une peine ferme de cinq (05) ans d’emprisonnement pour complicité d’enrichissement illicite (numéro d’écrou 050/16, mandat de dépôt du 16 Avril2013, LP du 18 Juin 2013 etRP le 07 Avril 2016). 
  
 article 2 - La grâce ainsi accordée dispense seulement de l’exécution des peines d’emprisonnement restant à subir. 
  
article 3 - Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice est chargé de l’exécution du présent décret qui sera publié au journal officiel. 
 Fait à Dakar, le 24 juin 2016 
  
Cheikh Mbacké Guissé  (Libération) 

Commentaires