Coup de tonnerre à Touba-Mbacké en vue des législatives: Serigne Abdou Samath Mbacké, fils du Khalife, pressenti tête de liste de l’opposition

 

Quelques jours après la mise sur pied de la coalition «And Suxali Senegaal» par le Secrétaire général de la fédération PDS de Touba, l’ancien Président Wade manœuvre dans la ville sainte pour contre-attaquer. Sa stratégie de combler le vide semble déjà porter ses fruits.

TOUBA - Des sources concordantes nous plongent dans le secret des nombreuses tractations qui se font entre Qatar, Paris et Touba. L’ancien chef de l’Etat - qui serait très affecté par la décision de Serigne Fallou Mbacké de déposer une liste, au nom de la coalition «And Suxali Senegaal» - travaille autour d’une liste de l’opposition à Touba pour imposer une cohabitation à Macky Sall et tirer son fils d’affaire.

Dans ce dessein, le «pape du Sopi» vient de décrocher un allié de taille. Serigne Abdou Samath Mbacké Maty Léye, fils du Khalife général des Mourides, serait pressenti pour diriger la liste de l’opposition dans le département de Mbacké.

Les manœuvres qui se font, nous dit-on, dans la plus grande discrétion, visent, non seulement à combler le vide, mais surtout  à montrer au régime que Me Abdoulaye Wade est loin de perdre son bastion incontestable de 2000 à nos jours.

Ces Législatives étant d’une importance capitale pour le PDS à Touba, après les ralliements massifs de chefs religieux vers la mouvance présidentielle, Me Wade qui abat ses dernières cartes semble disposer d’un atout favorable qui pourrait être un véritable coup de massue pour Macky Sall et ses alliés.

Jamais dans l’histoire du mouridisme, le fils d’un Khalife général, ne s’est engagé en politique ouvertement, au point de figurer sur une liste de l’opposition. 

Joint par téléphone, l’intéressé, Serigne Abdou Samath Mbacké, un homme discret et estampillé pro Karim Wade, a exprimé son étonnement, mais n’a pas démenti directement l’information qui va faire couler beaucoup d’encre et de salive au sein de la haute hiérarchie mouride. «Je ne peux pas confirmer ni infirmer. Le moment venu, vous en saurez quelque chose. De toute façon, je suis un citoyen et j’ai le droit de  m’investir en politique pour le bien de mon pays. Et je retiens de Me Abdoulaye Wade un talibé qui s’est beaucoup investi pour cette ville. Voilà pour l’instant, ce que je peux vous dire», a-t-il déclaré au bout du fil.

Mais, nos sources se veulent formelles : «Cette candidature est presque ficelée et va à coup sûr bouleverser tous les plans mis en œuvre par le régime de Macky Sall pour remporter les cinq sièges de députés».

 

Une première dans l’histoire du mouridisme

A cette candidature inattendue de Serigne Abdou Samath, va aussi  s’ajouter celle de Cheikh Abdou Khadre Kébé, un petit-fils de feu Serigne Saliou Mbacké, qui a lancé, avant-hier, à Mbacké, la coalition «Takhaw jonn nguir baax». Pour ce fils de Sokhna Walo Mbacké, fille aînée du 5e Khalife des Mourides et beau-frère de Serigne Bass Abdou Khadre, cette coalition peut demain s’allier avec l’opposition dans sa liste unique. Mais, il exclut toute forme de compromission avec le régime en place, dont il a sévèrement critiqué la gestion.

Le coordonnateur désigné du PDS dans la localité dit ne pas être informé pour l’instant. Cheikh Mbacké Bara Doli est d’avis que la liste de l’opposition sera composée d’hommes et de femmes de valeurs, dont des petits-fils directs de Serigne Touba qui travaillent pour le rayonnement de la ville sainte.

Pour rappel, depuis un certain temps, c’est une véritable ruée de certains chefs religieux de Touba vers le pouvoir temporel. Du côté du pouvoir, on note l’arrivée de Serigne Bassirou Mbacké, maire de Typ, Mame Khary Mbacké, députée, Astou Boury Mbacké, transfuge de «Rewmi», Modou Bara Doli. Fallou Mbacké alias Galass Kaltom, Sokhna Ndioba Mbacké, ancienne du PDS. A ceux-là s’ajoute une candidature non encore confirmée, celle de Cheikh Abdou Ahad Gaïndé Fatma qui serait pressenti, selon des sources, pour diriger la liste de «Benno Bokk Yakaar» à Touba.  

En ce qui concerne l’opposition, Cheikh Mbacké Bara Doli, son frère Cheikh Abdou Mbacké, Serigne Moustapha Mbacké, maire de Missirah, Sokhna Astou Mbacké Borom Deurbi et Serigne Souhaïbou Mbacké, sont les potentiels adversaires de la liste de «Benno Bokk Yakaar» dans la ville sainte.

Les hommes politiques classiques étant presque relégués au second plan, la bataille sur le terrain opposera, à coup sûr, des petits-fils du fondateur du mouridisme.

(VOXPOPULI)

Commentaires