Entretien Exclusif-Me Ousmane Sèye sur la formation du nouveau gouvernement: «La suppression des Secrétariats d’Etat est une bonne option du président du président Sall…»

 

Propos recueillis par Ibrahima DIA

Le Coordonnateur de la Coalition Pour l’Emergence (CPE) se félicite de la confiance du président de la République, renouvelée au premier ministre Mouhamad Boune Abdallah Dionne. Me Ousmane Sèye considère par ailleurs que la suppression des secrétariats d’Etat du nouvel attelage gouvernemental constitue une réelle solution. C’est par rapport au doublon qui avait fini d’installer un conflit de compétence entre ces secrétariats et certains départements ministériels comme celui des Affaires Etrangères, de la Communication et de l’Education entre autres. 

Au sortir des législatives, le Premier  Ministre a été reconduit à la Primature alors qu’il était annoncé à l’Assemblée nationale. Quel commentaire ?

Me Ousmane Seye : J’estime que le Premier Ministre méritait d’être reconduit tant sur le plan politique qu’économique.  Au plan politique,  il a conduit au plan national la campagne électorale de la coalition Benno Bokk Yakaar avec succès. Il a su prendre l’initiative sur l’opposition et a même surpris son monde dans la mesure où certains pensaient qu’il était plutôt technocrate que politique. Mais aussi, il a su démontrer que la fonction ministérielle est éminemment politique et qu’un Premier Ministre pouvait être techniquement compétent et politiquement engagé. Au plan économique, il a pris fonction avec le démarrage de la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) qu’il maîtrise parfaitement. Le premier ministre a su traduire en actes concrets la vision du président Macky Sall relativement au Plan Sénégal Emergent. Enfin, Mouhamad Boune Abdallah Dionne est d’une loyauté incontestable à l’égard du président de la République. C’est donc normal qu’il soit reconduit comme Premier Ministre pour permettre au chef de l’Etat de présenter un bilan positif à l’élection présidentielle de 2019.

Quel regard vous jetez sur la suppression des secrétariats d’Etat de l’attelage gouvernemental ?

Me Ousmane Seye : A mon avis, les secrétariats d’Etat constituaient un doublon inexplicable au niveau de l’attelage gouvernemental précédent. S’il est vrai que le président de la République a le pouvoir constitutionnel et discrétionnaire d’organiser la structure et l’organigramme de son gouvernement, il n’en demeure pas moins que les secrétaires d’Etat qui existaient n’avaient aucun contenu. Et il y’a eu même des conflits de compétences entre des ministères et des secrétariats d’Etat. Le flou qui a marqué leur création montrait déjà qu’ils étaient créés avec des lacunes certaines. En effet, lors de la publication de la liste des membres du gouvernement et des ministères lors du réaménagement précédent, le Secrétaire Général de la présidence avait affirmé que les secrétaires d’Etat ne siégeaient pas au conseil des ministres. Donc ils n’avaient pas de fonction ministérielle. Quelques temps après, les secrétaires d’Etat siégeaient au conseil des ministres et portaient même le titre de ministre. Ce qui était inexplicable tant au plan structurel que politique. Ce qui fait qu’il y’avait une confusion totale entre les Secrétaires d’Etat qui siégeaient au conseil des ministres et les ministères auxquels ils étaient rattachés. Par voie de conséquence, je salue la suppression de ces postes qui n’avaient aucun sens. L’architecture gouvernementale doit être cohérente et doit obéir à des objectifs politiques, économiques et sociaux précis comme l’a précisé le Premier Ministre lors du dernier remaniement ministériel en insistant sur les objectifs de plein emploi de protection de l’enfant, de la femme et de la famille.

Avez-vous des préjugés favorables sur la nouvelle équipe gouvernementale quant au bilan à présenter en 2019, pour la réélection du président Macky Sall ?

Me Ousmane Seye : A mon avis, on ne met pas en place une équipe gouvernementale pour gagner une élection. Mais c’est pour qu’il puisse satisfaire les besoins essentiels des populations, qui  élisent un président de la République sur la base de son programme. Et pour gagner une élection, le président doit traduire son programme en actes concrets, mis en œuvre par un gouvernement et appuyé par la majorité des populations. Le défi du gouvernement récemment mis en place, c’est de mettre en œuvre le programme Sénégal émergent dans le seul intérêt du Sénégal et des Sénégalais. Pour moi, un gouvernement est toujours politique et les membres qui le composent doivent être des hommes et des femmes techniquement compétents et politiquement engagés. De ce point de vue, il aura un bilan positif à présenter aux populations aux échéances électorales futures. Et ce bilan incontestablement sera sanctionné positivement par les populations. Pour ma part, j’estime que le président de la République qui a les prérogatives constitutionnelles de choisir les hommes et les femmes qui forment son gouvernement, les a bien choisis parce que personne n’est plus habilité que lui.

Par conséquent j’approuve totalement le choix du chef de l’Etat et m’engage totalement à apporter mon soutien au gouvernement, celui de notre parti et de notre coalition pour la satisfaction des intérêts du Sénégal et des Sénégalais. 

Commentaires