Sénégal-Cabale contre le Dg de la SAR: Des délinquants financiers visent la chaise d’Omar Diop

Par Yacine NDIAYE (Actu24, THIÈS)

Les responsables de base APR dans la commune de Thiès-Nord ont tenu un point de presse pour démentir des informations d’une «gravité pernicieuse» selon lesquelles «le Directeur général de la SAR, M. Omar Diop, a été débarqué par le Conseil d’administration de ladite boite pour faute  lourde». La famille politique à Thiès du mis en cause considère que ces allégations sont «un tissu de mensonges et de fabrications visant à déstabiliser notre mentor». Elle indique que M. Omar Diop reste bel et bien le Directeur général de la la SAR.

Selon le coordonnateur des activités politiques de Omar Sar, Mamadou Ndiaye, «depuis novembre 2013 que notre mentor a été nommé Dg de la SAR, le Sénégal n’a connu aucune pénurie de gaz ni d’hydrocarbures. Au contraire notre pays a connu plusieurs baisses des prix de ses hydrocarbures. Rien qu’en février 2016, le Sénégal a connu deux baisses sur le prix de ce produit, alors qu’auparavant, le Sénégal avait connu énormément de crises avec des pénuries faisant que des populations allaient à Mbao chercher le gaz butane ». Pour preuve, il rappelle «les dates de novembre 2010 avec la grèves des transporteurs d’hydrocarbures. Aussi, en plus de la pénurie de février 2010, il y a eu celle de janvier 2013 dénommée ‘’hors-bord’’, au détriment des pêcheurs qui avaient comme désastre de ne pas permettre à l’ensemble des ménages sénégalais d’avoir leur ‘’Thièbou Djieun’’ national. Il y a eu également en mars 2008 une grande pénurie où il n’y avait eu aucune goutte de carburant dans les stations d’essence ». Mais grâce au Dg de la SAR Omar Diop, remarque Mamadou Ndiaye, «avec sa gestion très pointue et très rigoureuse qui nous a évités d’avoir ce fuel frelaté dont certains membres de Locafrique en étaient les principaux responsables, le Sénégal a connu des hydrocarbures de qualité et en stock suffisant. Depuis 2013, le Sénégal n’a connu aucune pénurie, mais aujourd’hui il y a des délinquants financiers qui veulent s’accaparer de la SAR et prendre en otage nos stocks d’hydrocarbures nationaux et faire grimper les prix ».

Ces responsables « apéristes » de Thiès-Nord indiquent que « depuis trois ans, des individus tapis dans l’ombre, encagoulés, et dont la plus part sont  du Groupe Locafrique qui détient 34% des  parts de la Société Africaine de Raffinage, convoitent le fauteuil  de Omar Diop. Ils mènent en interne comme en externe  une campagne de diabolisation visant à pousser à la démission le Dg de la SAR ». Pour le Conseiller départemental à Thiès, Abdoulaye Sow, « quand on connait la position stratégique de la SAR pour la sécurité nationale, il est clair que celui qui vise à déstabiliser cette boite cherche à plonger le Sénégal dans un gouffre incontrôlable. C’est une cabale menée dans un contexte où notre pays fait d’importants efforts économiques salués par les partenaires au développement, les institutions financières au développement (FMI) ». Les « apéristes » de Thiès-Nord disent savoir que « depuis que le pétrole et le gaz ont été découverts aux larges de Cayar et de Saint-Louis, il y a énormément de délinquants financiers qui cherchent par tous les moyens à monopoliser ces ressources ». ils expliquent que «cette société est grandement contrôlée par l’Etat du Sénégal qui détient  les 46% des parts, alors que le Groupe Locafrique en détient les  34%, après avoir acheté les parts du Groupe Saudi Ben Laden qui était le principal actionnaire avec l’Etat du Sénégal. Il y a également comme autres actionnaires Total et Zahra énergie qui détiennent le reste ainsi que certains employés de la société qui sont aussi actionnaires ».

 

Commentaires