Sénégal-Cheikh Guèye, leader du model à Diourbel: «Laisser le maire Malick Fall diriger la liste de ‘BBY’ serait un suicide politique»

 

Le Mouvement pour la démocratie et les libertés (MODEL) alerte par rapport aux investitures du pôle présidentiel à Diourbel pour les Législatives. Pour le leader dudit parti dans le département, l’investiture du maire Malick Fall comme tête de liste «serait un suicide politique». 

Les partisans d’Ibrahima Sall à Diourbel sont montés au créneau, hier, pour avertir leurs alliés quant à une éventuelle investiture de l’édile de la localité comme tête de liste départementale de «Benno Bokk Yakaar» aux Législatives.  

Cheikh Guèye, responsable du Mouvement pour la démocratie et les libertés (MODEL) à Diourbel, indique clairement: «Nous sommes en train de nous battre pour que le ‘Benno’ puisse largement remporter les élections dans le département. Nous faisons le terrain. L’actuel maire n’a pas l’électorat requis pour diriger la liste départementale du ‘Benno’». 

A l’en croire, «Aminata Tall a raison, si Malick Fall, qui n’est ni de l’APR ni de ‘ Benno Bokk Yakaar’, est parachuté, la mouvance présidentielle risque d’être laminée à Diourbel». «Il faut mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Nous, du MODEL, nous réclamons la tête de liste. Nous avons l’électorat et le charisme qu’il faut. Les populations nous tendent la main. Nous sommes en train de faire une tournée dans le département», soutient M. Guèye. 

L’ancien Consul du Sénégal à Djeddah et actuel leader du mouvement dénommé Alliance pour le développement de Diourbel (ADD) d’enfoncer le clou : «Si Macky Sall fait l’erreur de porter son choix sur Malick Fall, ce serait l’échec pour le ‘Benno’ à Diourbel. Laisser Malick Fall diriger la liste serait même un suicide politique». 

D’après M. Guèye, «Malick Fall n’a ni le charisme ni l’expérience politique pour diriger la liste». «Le MODEL est, aujourd’hui, la première force politique à Diourbel. Si on nous impose Malick Fall, nous prendrons toutes nos responsabilités», prévient le camarade de parti d’Ibrahima Sall.    

Lui emboîtant le pas, son bras droit, Cheikh Faye, coordonnateur du mouvement ADD, indique, d’emblée, que «la politique, ce n’est pas un jeu de ping-pong. Cela requiert de l’intelligence, de la générosité et le don de soi». M. Faye de souligner : «Aux élections de 2014, l’APR, qui était la locomotive de ‘Benno Bokk Yakaar’, traversait une crise profonde. L’actuel maire avait remporté les élections, grâce au soutien du PDS qui, en ce moment-là, était fort. Il avait profité des quiproquos et de la situation bruyante au sein de l’APR». Mais, il fait remarquer que, lorsque ce dernier a commencé à gérer en tant que premier magistrat de la ville, «les gens se sont rendus compte de son incompétence avérée, et cela a déchiré le mythe qu’il portait. Il en a perdu de son électorat». Pour Cheikh Faye, il n’est pas question que le maire de Diourbel soit investi comme tête de liste départementale de la mouvance présidentielle. «Etre intelligent, c’est de ne pas armer son adversaire. Le MODEL a un électorat sûr. Il ne faut pas investir Malick Fall. L’investir serait la pire chose qui pourrait arriver au ‘Benno’ à Diourbel», conclut-il. 

(VOXPOPULI)

Commentaires