Sénégal-L’ex-Pm Souleymane Ndéné Ndiaye sur les contrats pétroliers et gaziers: «Le président de la République a intérêt à ...»

 

 

L’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye invite le président de la République à rompre le silence et à éclairer la lanterne des Sénégalais au sujet des contrats pétroliers. Invité du jour de l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (Rfm privée) hier, dimanche 9 octobre, Souleymane Ndéné Ndiaye par ailleurs patron de l’Union nationale pour le peuple (Unp) Book jemu kaay a exprimé ses réserves sur les décrets de session des licences d’exploration publiés par l’actuel régime et qu’il aurait contresignés.

L’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye est formel. Le président de la République Macky Sall doit se prononcer sur le débat actuel autour des contrats pétroliers et gaziers.«Le président de la République doit éclairer la lanterne des Sénégalais. D’abord, il y a son frère qui est incriminé et beaucoup de choses qui ont été dites au sujet du pétrole et des contrats entre l’Etat du Sénégal et les explorateurs. Le président de la République a intérêt à éclairer la lanterne des Sénégalais sous la forme d’un discours ou d’une audience qu’il accorderait aux personnalités de l’opposition ou de la société civile pour leur exposer les détails de ce que lie le Sénégal à Fank Timis». 

Invité du jour de l’émission Grand Jury de la Radio futurs médias (Rfm privée) hier, dimanche 9 octobre, Souleymane Ndéné Ndiaye par ailleurs président de l’Union nationale pour le peuple (Unp) Book jemu kaay qui occupait la Primature au moment de la signature supposée des contrats de cession des licences de recherche dans les blocs de Cayar Offshore profond et Saint Louis Offshore Profond à la société Petro-Tim Limited a exprimé ses réserves sur les décrets publiés par l’actuel régime. L’ancien Premier ministre dit ne pas se souvenir d’avoir apposé sa signature sur un décret de session des licences de recherche dans les deux blocs (Cayar Offshore profond et Saint Louis Offshore Profond).  « Même s’il est vrai qu’en janvier 2011, il nous a été soumis un projet de décret portant contrat entre Petrosen et Petrotom Limited ».  

Mieux, selon l’ancien Premier ministre, un décret non numéroté qui n’a pas été signé et publié au journal n’existe pas. « Le décret c’est un règlement, un règlement non signé n’en est pas un. Le décret de janvier 2012 n’a jamais été signé et publié au journal officiel. Un texte doit avoir une certaine forme pour être opposable», a-t-il soutenu. 

Loin de s’en tenir là, le président de l’Union nationale pour le peuple a également plaidé pour l’institution d’une commission d’enquête indépendante en dehors de l’Assemblée nationale pour faire la lumière sur cette affaire Pétrotim. S’agissant des personnalités qui doivent faire partie de cette commission indépendante, le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye déclare : «Au Sénégal, il y a des personnalités qui ne sont dans aucun parti politique et qui sont seulement mus par la défense des intérêts du pays, je pense qu’ils sont nombreux. Dans les partis politiques, il y’a également des Sénégalais qui peuvent parfaitement faire partie d’une commission indépendante d’investigation pour en savoir un peu plus sur tout ce qui touche les contrats pétroliers». 

Poursuivant son propos, l’ancien Premier ministre, tout en estimant que cette commission doit entendre toutes les personnes liées à ces dossiers, dit être sûr que le président Wade serait prêt à être entendu. «L’actuel président ne peut répondre parce qu’il est protégé par une immunité tout comme son prédécesseur d’ailleurs. Mais, pour la manifestation de la vérité, je suis sûr que le président Wade serait prêt à venir et dire ce qu’il en sait».   

Commentaires