Sénégal-Moins de 3 mois des législatives: Le «Rewmi» et le Pds sonnent la mobilisation à Thiès

 

THIES - Les «rewmistes» et les libéraux de Thiès ont matérialisé, ce week-end, les retrouvailles entre Idrissa Seck et Me Abdoulaye Wade. Le cyber campus, quartier général de «Rewmi» dans la cité du Rail, a refusé du monde, lors de l’Assemblée générale organisée par les partisans du président du Conseil départemental de Thiès. La rencontre a été marquée par la participation des leaders locaux de la plateforme «Mankoo Wattu Senegaal». Le Parti démocratique sénégalais (PDS) était représenté par Mohamed Lamine Massaly, accompagné d’une forte délégation. 

Lors de sa prise de parole, le président de la fédération urbaine du PDS a déclaré: «Nous sommes venus répondre à l’invitation du ‘Rewmi, suite à l’appel de notre leader, Me Abdoulaye Wade. L’heure est à l’unité de l’opposition. Nous devons traduite ça en actes concrets et sincères pour faire face à ce régime incompétent. Nous sommes les espoirs du Sénégal».    

Les responsables «rewmistes» ont exprimé leur satisfecit par rapport au niveau des inscriptions sur les listes électorales. 

«Au total, il y a eu 307 mille inscrits dans le département de Thiès. Un résultat satisfaisant, grâce à l’action dynamique, déterminée et responsable de l’ensemble des membres du parti dans leurs localités», a souligné Dialane Faye. Et de poursuivre son propos: «Nous avons l’espoir qu’au soir du 30 juillet, la victoire sera éclatante dans la coalition dans laquelle le ‘Rewmi’ va s’engager. Idrissa Seck n’a jamais rejeté une quelconque coalition bâtie sur la vérité. Nous sommes prêts pour le combat politique, pour affronter toutes les listes qui seront en face de nous. Et nous avons plein espoir que la coalition dans laquelle le parti s’engagera sera la coalition gagnante. Nous sommes convaincus qu’Idrissa Seck est le leader incontournable de l’opposition à l’heure actuelle». 

Quant à Ousseynou Guèye, président du mouvement dénommé Ambition, vertu éthique, constance, compétence (AVECC), il n’a pas été tendre avec le maire de Thiès. Sans nommer Talla Sylla, il a traité ce dernier de tous les noms d’oiseau. «La ville de Thiès n’est pas un fonds de commerce, il faut que cela cesse. Thiès n’aime pas les traitres et il a trahi l’identité des Thiessois», a martelé le jeune «rewmiste» qui a gagné le pari de la mobilisation. Et M. Guèye de souligner : «Il faudrait que, nous militants et dirigeants, sachions ce que nous voulons. La rigueur et le dynamisme qui existaient dans le parti ne sont plus là. Il faut que nous revoyons nos pratiques».  

(VOXPOPULI

Commentaires