Violation de la présomption d’innocence du maire de Dakar: Les avocats de Khalifa Sall interpellent le Chef de l’Etat

 

Les conseils du maire de la ville de Dakar ont écrit au Président Macky Sall, après qu’ils ont constaté des violations, au détriment de leur client, dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance. Dans la lettre, Mes Ciré Clédor Ly, Demba Ciré Bathily et Mohamed Seydou Diagne interpellent le chef de l’Etat sur ces violations et lui demandent de prendre des mesures.   

«Votre gouvernement, à travers l’Agent judiciaire de l’Etat, s’est constitué partie civile pour le compte de l’Etat du Sénégal, le 28 mars 2017, alors que l’article 102 de Constitution du Sénégal consacre la libre administration des collectivités locales», dénoncent les avocats de Khalifa Sall.  Avant d’enfoncer le clou : «Plusieurs membres de l’exécutif, en violation du principe de la séparation des pouvoirs et du devoir de réserve, ont, publiquement par des déclarations dans les médias, violé la présomption d’innocence de Monsieur Khalifa Sall, un droit fondamental consacré par la Constitution du Sénégal».

Toutes choses qui font que Me Ciré Clédor Ly et ses collègues attirent l’attention du président de la République, «Gardien de la Constitution», sur «les violations commises par l’Etat du Sénégal», et sollicitent de son autorité «le retrait de la constitution de partie civile de l’Etat». Les avocats du premier magistrat de la ville de Dakar demandent également au Président Macky Sall de prendre «toutes mesures et dispositions utiles aux rappels et injonctions nécessaires aux membres du gouvernement pour le respect de présomption d’innocence de Monsieur Khalifa Sall».

(VOXPOPULI)

Commentaires