Déficit de personnel: La maternité du centre de santé de polyclinique de Dakar fermée

Par Ibrahima Dia

L’Alliance  des Syndicats  Autonome de la Santé  ASAS , SUDSAS  , SUDTM ,AND  GUESSEUM  a tenu une assemblée  Générale ce mardi  20 mars  2018 au centre  polytechnique  de Médina. Une occasion  pour ces agents de la santé de déplorer  les mauvaises  conditions de travail.

« Notre  maternité  n'est  pas encore  ouverte  faute de personnels », cette  déclaration  émane  Madame  Ndiolé Ndiaye  Seye  maîtresse  des sages femmes  du centre  de santé  polytechnique  de Dakar  qui s’est exprimée  lors de l'assemblée  générale  de l’Alliance  des Syndicats  Autonomes  de la Santé. Elle poursuit  son speech  en laissant  entendre que le problème  majeur de la structure  est le manque de ressources  humaines plus précisément  un gap de sages femmes. « Dans cette  structure  on a que 10 sages femmes  alors que  nous avons  besoin de 30 sages femmes » a fustigé Madame  Seye.Avant  de souligner  que leur maternité  est la plus grande  maternité  au Sénégal. Face à  cette  situation  ces travailleurs  invite  le gouvernement  à  renforcer  le personnel  dans cette structure. « Nous lançons  un cri de cœur  à  l’État  du Sénégal  pour qu'il  nous recrute  des sages femmes  d’État  , des infirmiers  d’État , des gynécologues,  des assistants  infirmiers,  des chirurgiens  entre autres », invite  t elle .Pour sa par  Mballo  Dia Thiam  président de And Guesseum  soutient  que  malgré  la promesse  d'honorer  les derniers  moins  d'arriérés  de salaires  de 2017 par le ministre  de la santé  et de l’action sociale  à  l'audience  accordée  a la délégation  des contractuels  de la JICA le 27 février  2018 contribuant  à  la transformation  de la marche nationale  du vendredi du 02 mars 2018 en Assemblée  Générale  de mobilisation  et d’information du siège  de l’UNSAS , c’est vaillants  serviteurs  n'ont  reçu  aucun salaire .Et M.Thiam de poursuivre  qu' à  l’endroit du ministre  en charge  des finances  l’ASAS , SUDSAS , SUDTM et ANDD GUEESEUM trouvent incompréhensible  que 42 milliards  pour 2 ans sont  dédiées  MSAS-JICA  dont 22 milliards  au moins versés en 2016 dans les caisses  de l’État et que les bénéficiaires  accusent des arriérés  de salaires  allant  de 02 à  08 mois au même  moment  les contractuels  du plan cobra  ne sont pas mieux lotis car vivant  le même  calvaire. Et également  les contractuels  des établissements  publics  de santé  ne sont pas à  l'abri  à  cause des créances  de la CMU et du défaut  de virements  de la première  tranche  de la subvention  annuelle  de 2018 qui pourraient  leur priver  de salaire .Face à  cette  injustice   Mballo  Dia Thiam  et ses camarades  disent qu'ils  ne vont  pas baisser  les bras. « Passé  la date du 31 mars 2018 si l’ensemble des salaires  dus n’est pas régularisé  le gouvernement  sera responsable  de toute les perturbations  du système sanitaire  et social car pour rappel le préavis  de grève  de l’ASAS ,SUDSAS, SUDTM  AND  GUESSEUM court jusqu'au  30 juin 2018.

Commentaires