Sénégal-Eva Marie Coll Seck ministre de la santé et de la prévention: «La Cmu se porte bien»

 

Par Sokhna Oumou SECK

Ce jeudi 22 juin 2017, s'est ouvert d'un atelier de partage du manuel des procédures de gestion des initiatives de gratuité dans le cadre de la CMU, sous la présence de Madame Awa Marie Coll Seck ministre de la Santé et de la Prévention. La mise en œuvre par l'agence de la couverture Maladie Universelle, de l'assistance médicale à travers les initiatives de gratuité de la délivrance vise notamment la disponibilité des paquets de services, l’effectivité de la délivrance des services, l’efficience et l'octroi du financement. 

«La couverture maladie universelle se porte bien» a déclaré ce jeudi 22 juin 2017 Mme Eva Marie Coll Seck ministre de la Santé et de la Prévention. Elle poursuit en affirmant que: «elle se présente aussi comme une opportunité de financement des structures de soins par le renforcement de la solvabilité de la demande.

Sur le rapport du ministre de la santé et de la prévention: «nous avons aujourd'hui une cérémonie d'ouverture qui a permis de garder un peu le sujet par rapport ce thème de l'atelier que nous allons avoir sur deux jours c'est un atelier qui porte sur la validation du manuel de procédure concernant les gratuités au niveau de la Couverture Maladie Universelle (CMU). Nous avons une structure déjà en marche il y a beaucoup d'appui au niveau de la couverture maladie universelle et vraiment j'en ai profité pour féliciter tous les acteurs de l'agence et également les médecins chef de région des directeurs d'hôpitaux et tous ces acteurs qui représentent aujourd'hui le personnel de santé d'une manière générale et d'action sociale parce qu'on n'oublie pas que il y a également les handicapés qui on accès au niveau des mutuelles de santé dés qu'il y a particularité d'échange et également les personnes qui ont accès aux bourses familiales mais nous sommes satisfaits des gratuités qui permet de prendre en charge correctement les patients. C'est là se trouve le problème du rapport d'apporter et comment l'agence rembourse ce contenu. Ce que je voudrais d’abord dit que toutes ces choses qui sont faites par la CMU englobe énormément nos indicateurs, mais les indicateurs qui ne font pas partir de la gratuité et nombre par exemple les mutuels de santé qui ont été sur pied et nous avons aujourd'hui plus de 675 sur 3 mutuels de santé et c'est à dire de montrer la validation, l'année dernier en 2016 il y a eu plus de 10 milliards utilisés pour la gratuité rien que la dialyse et plus de 3 milliards, mais nous avons plus de 2 500 000 cas d’enfants qui ont été pris en charge gratuitement nous avons 16 000 césariennes, nous avons puis également 120 000 personnes âges voilà les chiffres qui montre que c'est une réalité. La gratuité aujourd'hui il s'agit plus de 550 personnes qui bénéficient la dialyse et 60 000 dialyses qui ont été effectuées. Le ministère de la Santé et de l'Action Sociale, à travers la Cellule d'Appui à la couverture Maladie Universelle (CACMU), avait élaboré un «Manuel de procédures administratives, financière et comptables des initiatives de gratuité» qui du reste, n'était pas diffusé.

C'est pour partager et valider la nouvelle version, que l'Agence de la CMU organise cet atelier de deux jours et dont le principal objectif est de valider avec les différents acteurs, le «Manuel des procédures de gestion des initiatives de gratuité dans le cadre de la CMU».

Il s'agit plus spécifiquement, avec l'ensemble des acteurs impliqués dans la mise en œuvre des initiatives de gratuité, d'échanger avec les parties prenantes sur le contenu du manuel des procédures de gestion des initiatives de gratuité, d'identifier les goulots d'étranglement et adopter de nouvelles procédures de gestion des initiatives de gratuité.

Commentaires