Commune de Djinaky: Les populations des villages de Baranlire et Diounoung tirent sur la sonnette d’alarme

 

Par Samsidine NIASSY (Actu24, ZIGUINCHOR)

La route qui relie le village de Diounoung et Baranlire longue d’une dizaine de km fait l’objet de tractation de la part des populations des deux villages.

En effet pour rallier le village de Baranlire à partir de celui de Diounoung les voyageurs font plus de deux heures de route pour arriver à destination pour la simple raison que le tronçon qui sépare les deux villages long de 500 m connait une situation de délabrement total. Cette partie de la route qui traverse un cour d’eau fait l’objet de plusieurs spéculations de la part de certaines populations qui pensent que ce sont les combattants du mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC) qui bloque la situation d’autres pensent que l’état du Sénégal ne joue pas son rôle. Selon Ousmane Sonko qui emprunte cette route deux fois par semaine, il va falloir faire comme les autres villages en organisant une marche pour nous faire entendre, imaginez de la Nationale 6 à Baranlire pour une distance de 7km on fait deux à trois heures de route en passant par le village de Tandine un détour très long pour rallier soit Bignona ou le sens contraire. Le petit pont qui sépare les deux villages est impraticable ni par les voitures ou même les piétons, vous avez vu les lieux et vous pensez que cette situation va rester comme ça pendant combien d’années au moment ou les grands ensembles sont à l’ordre du jour trop c’est trop, l’Etat doit être regardant dans les tous les sens pour mettre tout le monde au même pied d’égalité.

Quand à Robert Sagna qui était sur les lieux, cette situation doit être au plus vite oublier car cette route est à ce jour un impératif pour sortir la zone des palmiers du gouffre où elle se trouve. Je crois qu’en organisant ce genres de rencontres va amener l’Etat à être regardant vers les populations les plus démunies.

          

Photos: 

Commentaires