Crise à la Caisse de sécurité de sécurité sociale: L'intersyndicale des travailleurs redoute le syndrome du Port de Dakar

 

Par Ibrahima DIA

«L’intersyndicale des travailleurs de la Caisse de sécurité sociale a tenu une conférence de presse ce jeudi 02 novembre 2017. C’est pour parler des dangers qui guettent la Caisse de sécurité sociale et dénoncer le "Coumba Am Coumba amoul ndeye" au sein de l'institution.

«Nous ne souhaitons pas que le drame que vit les travailleurs du Port autonome de Dakar se propage à la la Caisse de sécurité sociale qui est  en danger», a affirme le secrétaire général de UNSAS Hamed Saloum Badji qui s'est exprimé face à la presse ce jeudi 02 novembre 2017. Poursuivant ses propos il liste les maux qui touchent l'institution à savoir  «le Coumba Am Ndeye Coumba amoul ndeye», un système de management axé sur un pilotage à vue terrible entraînant une situation de plus en plus délétère et précaire (postes vacants, cumuls de postes, absence d'organigramme, de l'intérim à n'en plus finir), le manque d'équité et de justice sociable dans le traitement du personnel, des nominations qui obéissent à aucune objectivité, ne respectant aucun principe d'équité d'éthique et où de justice sociale, l'absence chronique et injustifiée de directeurs et chefs services supposés proches de la direction générale, la non utilisation des compétences du personnel de l'institution: des directeurs et autres agents sont payés à ne rien faire depuis plus de quatre ans, la multiplication de contrats de CDD non justifiés et en déphasage totale avec les besoins de l'institution, des emplois fictifs sont notés au sein de l'institution, des postes de responsabilités soient confiés à des personnes qui n'ont aucune probité morale tendant à donner une mauvaise image à notre institution, l'absence d’organigramme dans les directions et les services de l'institution, des intimidations faites au personnel. Face à cette situation soutient Ahmed Badji secrétaire général de l’UNSAS «Nous allons aller en grève dans les jours à venir si les autorités étatiques campent sur leur position». «Nous allons paralyser tout le système», menace t il.

Il poursuit ses propos en invitant tous les travailleurs de la caisse de sécurité sociale d'équité et de justice sociale à s'unir pour le respect des principes (un management vertueux car le problème de cette institution touche tout le monde, les femmes enceintes, les accidentés du travail, bref c'est l’argent de tout le monde. 

Commentaires