Diourbel-Birima Mangara au chevet de l’école régionale Ibrahima Thioye

 

Par Mouhamadou Moustapha Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)

En bon patriote, ce digne fils de Diourbel, le ministre du budget, Birima Mangara, par acte de reconnaissance, a constaté, ce dimanche 15 octobre 2017, à Diourbel, l’état de délabrement très avancé de l’école régionale, Ibrahima Thioye, une école qui a abrité tout son cycle primaire. Alerté par cette situation qui prend des proportions et qui a commencé à inquiéter les élèves et les parents d’élèves, il est venu sur les lieux constater et voir ce qu’il pourrait faire pour cet établissement scolaire qui lui a permis d’être, aujourd’hui, ce qu’il devenu.

Le ministre du budget, Birima Mangara, alerté par des compatriotes sur l’état de délabrement de l’école régionale Ibrahima Thioye de Diourbel, un établissement scolaire où il a passé le plus clair de son cycle primaire, a été sur les lieux, ce dimanche 15 octobre 2017, pour avoir une idée de la situation. Cette école est un patrimoine commun, a-t-il dit, et toutes les générations qui ont eu la chance de la fréquenter devraient, aujourd’hui, faire une approche pour y revenir, voir comment se porte l’école et s’enquérir des conditions de travail des principaux responsables de l’institution ; notamment : le directeur de l’école, l’association des parents d’élèves et autres. Ils sont, tous, redevables à cette école  qui leur a inculqué d’abord une bonne instruction de base et une bonne éducation  qui leur a donné les fondamentaux qui leur ont permis d’aller assez loin, a-t-il martelé. Il est de passage à l’école pour faire l’état des lieux, parce que, sensibilisé, sur l’état de cette école. Bien entendu, auparavant, a-t-il expliqué, il avait envisagé de faire quelque chose pour cette école et pour le CEMT où il fut locataire aussi et c’est le lieu, aussi, a-t-il soutenu, de rendre hommage à son collègue, le ministre de l’intérieur, Aly Ngouye Ndiaye, qui l’a devancé pour le CEMT parce que, animés par la même volonté et les mêmes préoccupations, s’est-il réjoui. Il a saisi cette occasion pour inviter toutes les promotions et celle qu’il a partagée, qui est la sienne, de venir faire quelque chose pour cette école. Et, au-delà de cette action, le fils de Diourbel, le fils de l’école régionale, souhaite que tous les anciens de l’école publique Sénégalaise comme privé d’ailleurs, qu’ils retournent là-bas et faire dans la plus grande discrétion et dans la plus grande efficacité pour l’école de base. 

Sassy Ndao, chef de l’établissement, pour sa part, a exprimé toute sa satisfaction de recevoir un brillant élève  de cette école qui revient positivement sur ses pas par patriotisme et par acte de reconnaissance. Ses prédécesseurs, a-t-il confirmé, ont fait de lui un modèle pour les élèves et pour l’école Sénégalaise. Il n’est pas le seul locataire de cet établissement scolaire qui est devenu quelqu’un, aujourd’hui, a-t-il constaté mais espère que sa démarche salutaire sera un signal fort pour eux et sera suivi.

Pour Talla Ndoye, président de l’association des parents d’élèves  dudit établissement, c’est toujours une fierté pour eux de recevoir le ministre Birima Mangara, un fils de Diourbel, un ancien de l’école pour son patriotisme et son engagement pour la cause républicaine qui est venu rendre visite à son école et constater son état de dégradation. En temps que parent d’élèves, il lui a renouvelé toute sa confiance, au nom de tous les parents d’élèves pour ce qu’il ne cesse de faire pour cette école qui est un grand centre d’intérêt pour toutes les populations de Diourbel.

Commentaires