Marche des victimes des promoteurs immobiliers: L'UNCS et la Fédération des victimes tirent la sonnette d'alarme 

 

Par Ibrahima DIA

Une marche pacifique a réuni ce vendredi 29 septembre 2017, les associations des victimes des promoteurs immobiliers et l'UNCS à Dakar pour demander une application diligente de la décision de justice prise à l'encontre du promoteur immobilier Agir Immo et lever aussi l'entrave à l'attribution des terrains déjà disponibles dans le cas du collectif des victimes du promoteur SCAC Afrique. Durant cette manifestation, ils ont dénoncé les principaux obstacles pour une meilleur politique d’habitat social.

«Nous voulons alerter les autorités de ce pays sur le drame social que vivent des milliers de famille d'ici et de la diaspora victimes de certains promoteurs immobiliers» a déclaré ce vendredi 29 septembre 2017 M. Alioune Badara Gueye lors de la marche organisée en concert avec l'union nationale des consommateurs du Sénégal. M. Gueye soutient que ce phénomène prend de plus en plus de l'ampleur et invite le nouveau ministre de la Justice à prendre les mesures idoines afin de l’eradiquer. Le président de la Fédération des victimes précise que ces veuves, orphelins, retraités vivent une déchéance sociale et qu'il est urgent de sévir, ils en appellent au chef de l'Etat de tenir compte de l'importance de ce secteur dans le contexte du Programme Sénégal Emergent 

Pour l'Uncs, le loyer et de l'habitat social sont l'épicentre des préoccupations des sénégalais. Le foyer est le lien naturel ou tout être se replie et se recrée. iI l'habitat est instable, ou menacé, le reste est ébranlé. Nul ne peut se nourrir, se vêtir, se reposer à la belle étoile, dans la rue, martèle le porte parole de l'organisation consumériste, Victor Preira.

Il rappelle que cette marche va dans le sens de la politique volontariste du chef de l'Etat à résorber progressivement le déficit des logements sociaux, politique que des voyous à col blanc empêchent de se réaliser. 

Commentaires