Paix universelle: Construire une Afrique nouvelle comme crédo

 

Par Sokhna Oumou SECK

La Fédération pour la paix universelle (FPU) a organisé une conférence de presse ce lundi 11 décembre 2017, à Dakar pour l'organisation du 1er sommet africain des dirigeants pour la paix du 18 au 19 janvier 2018  à Diamniado. Plus de 1000 personnalités venues de plus de 60 pays d’Afrique et d’autres régions du monde sont attendues à cette rencontre internationale affirment les organisateurs. 

Ce sommet premier du genre en Afrique traduit la volonté d'apporter sa pierre angulaire a l'édification exemplaire d'une nouvelle Afrique construit sur une interdépendance positive, de copropriété stabilisant reposant sur les valeurs universelles connues de tous mais volontairement mis en veilleuse.
Comme la société des nations, l'ONU a atteint ses limites d'où l'urgence de la réformer avec la mise en place d'une seconde chambre inter religieuse qui serait la réponse adéquate aux nouvelles formes de conflits qui minent le monde particulièrement l'Afrique.

A cette étape, toujours selon, le président de la FPU «nous sommes pour une Afrique qui agit, pas celle qui réagit». Il faut changer de paradigme en faveur de la pro activée. 

La Fédération est totalement prête à faire réaliser les objectifs de développement durable qui sont un bréviaire pour l’organisation. Ses projets sont composés d'un  programme d'éducation du caractère et des valeurs familiales. L'objectif de ce projet à pour but d’approfondir le partenariat entre les gouvernements, les religions et la société civile.

Rappelons que La FPU est une organisation internationale, interreligieuse et pluridisciplinaire établie dans 194 pays avec un statut consultatif Spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unis et collabore aussi avec d’autres organisations internationales et régionales.

Elle collabore également avec les Institutions gouvernementales et intergouvernementales ainsi qu’avec les Organisations non gouvernementales qui se consacrent à la cause de la paix, à la promotion des valeurs universelles et œuvrant pour un monde d’interdépendance et de coprospérité.

Commentaires