Tambacounda: «Anka Wuli», une association au service du développement de Tambacounda

 

Par Abdou DIÈYE (Actu24, TAMBA)

L’association «Anka Wuli» (levons-nous en français), œuvre pour un réel accompagnement des populations de la commune. Ce samedi, elle a consenti un important don de fournitures scolaires d’une valeur estimé à plusieurs millions de nos francs, à des élèves de la commune de Tamba. Il s’agit, explique Adja Keita, présidente de l’association, de contribuer à leur manière, à accompagner les populations démunies à pouvoir faire face aux difficultés liées à la rentrée scolaire.

Recevoir un sac d’écolier garni de fournitures scolaires sans bourse délier, cet acte, des potaches de différentes structures d’enseignement l’ont vécu, ce samedi 14 octobre 2017. Ça a été possible grâce à l’appui de l’association que dirige Madame Adja Keita, une militante de la cause des démunis. Son association, «Anka Wuli» a consenti un important don de fournitures scolaires à des potaches de différentes écoles de la commune. Elle explique, que c’est une manière pour son association, d’apporter sa contribution et son aide aux populations démunies. Si nous avons réussi à offrir autant de fournitures, c’est parce que, nous avons des personnes de bonnes volontés ainsi que des partenaires comme Mamadou Kassé, président d’honneur de l’association qui ont voulu accompagner la structure. Avec lui, notre association a pu mobiliser le million dépassé, se réjouit Adja. Ce qui nous a permis de pouvoir dépasser le geste de l’année dernière, précise-t-elle. Pour cette seconde édition, martèle la présidente, c’est prés de deux centaines d’élèves qui ont été sélectionnés pour recevoir les dons. Toutefois, promet-elle, il est prévu un suivi régulier des bénéficiaires grâce au concours du mouvement des enseignants de Tamba (Meeta) qui se chargera de passer dans les structures pour suivre et au besoin, apporter un renforcement de niveau aux potaches bénéficiaires.

Le problème des extraits de naissance est aussi inscrit dans le calendrier de l’association. Adja promet qu’il sera mené des actions de sensibilisations afin qu’il soit inscrit les enfants sur les registres des actes de naissance.

Commentaires