Cameroun: Le trophée de la CAN en tournée dans les zones anglophones en crise

 

Le trophée de la Coupe d'Afrique des nations est en tournée au Cameroun après la victoire des Lions indomptables. Ces derniers jours, la caravane passe par les régions anglophones. Des zones en crise depuis des mois. En effet, la minorité linguistique se sent marginalisée et conteste le pouvoir central. Face à cela, le pouvoir a choisi la fermeté. Des leaders ont été arrêtés et internet est totalement coupé. Une ambiance particulière pour accueillir le trophée.

Diverses animations avaient lieu ce vendredi matin dans l'attente du trophée. La foule se massait dans les tribunes de part et d’autre de la route, au milieu de laquelle a été dressée une scène qui va certainement servir à l’exposition du trophée de la CAN.

Rappelons que Buéa est le 4e chef-lieu des régions qui accueillent le trophée après Bafoussam, Bamenda et Douala. C’est surtout la deuxième grande ville de la partie anglophone du Cameroun où le trophée séjourne et, pour les autorités, le défi n’est pas si simple.

Yaoundé redoutait un boycott de la cérémonie par les populations, Buéa étant avec Bamenda l’un des foyers de la grande crise sociale et politique qui fait tourner au ralenti les deux régions anglophones du Cameroun depuis de longs mois maintenant, avec des revendications entre autres pour la réforme de l’Etat et le retour au régime fédéral.

Il y a environ 2 000 à 3 000 personnes ce vendredi, en plus des gens qui sont massés dans les rues. Mais plusieurs personnes confiaient ce vendredi matin qu’elles n’allaient pas sortir de chez elles pour continuer d’entretenir une certaine forme de résistance. Pour elles, cette cérémonie organisée par Yaoundé vise à donner l’illusion que tout va bien, alors que c'est loin d'être le cas selon elles.

Autre élément qui peut avoir douché l’enthousiasme des habitants : le trophée est présenté sans les acteurs, les héros de Libreville, les Lions indomptables qui sont tous retournés dans leurs clubs. Y compris les deux derniers joueurs qui étaient présents lundi au démarrage de la caravane.

Commentaires