Le Bayern crie au scandale, Piqué se mêle aux débats

 

L'arbitrage de Viktor Kassai lors de Real-Bayern fait couler beaucoup d'encre. Les Bavarois s'estiment unanimement "volés".

La qualification dans la douleur et la controverse de l'équipe espagnole a été éclipsée par plusieurs décisions litigieuses en défaveur des Allemands, comme les deux buts de Ronaldo entachés d'un hors-jeu et l'exclusion (injuste) de Vidal. Sans parler du cas de Casemiro, qui aurait également pu recevoir un deuxième jaune pour une faute d'anti-jeu sur Robben.

Tensions en coulisses
Furieux d'avoir écopé d'un deuxième jaune pour un tacle pourtant... tout à fait correct, Arturo Vidal aurait même tenté de pénétrer dans le vestiaire de l'arbitre après la rencontre pour lui demander des comptes. Il était également accompagné de Lewandowski et Thiago Alcantara. En zone mixte, l'ex-médian de la Juventus ne décolérait pas, n'hésitant pas à parler de "vol".

"C'est très fort de se faire voler un match comme ça: deux buts en position de hors-jeu, moi qui suis expulsé à tort. Un vol comme ça ne peut arriver en Ligue des champions. Dans un match d'une telle intensité, le résultat ne doit pas tenir à l'arbitre. L'arbitre nous a mis dehors. Tout le monde l'a vu, pas seulement Piqué (avec son tweet, ndlr). Quand ils te souillent comme ça, c'est très fort", a-t-il déclaré.

Le tweet laconique de Piqué
Gerard Piqué, jamais le dernier à jeter de l'huile sur le feu quand il s'agit de "chauffer" le Real Madrid, s'est fendu d'un tweet laconique qui en disait long sur sa façon de penser: trois points de suspension. Un message qui a fait un carton sur Twitter, récoltant 100.000 retweets en moins d'une heure.

Commentaires